toumy Degham - Triathlete

L'interview

 

Le Vélo Vert a eu le privilège de vous rencontrer au South Indian Ocean Triathlon en novembre 2015. Vous êtes un champion de haut niveau, un triathlète du TOP 5 français, avez-vous toujours eu le même mode d’alimentation depuis que vous êtes jeune ?

 

J’ai eu plusieurs modes alimentaires,

j’ai commencé par faire ce que l’on me

disait, ensuite j’ai lu ce qui était écrit

dans les manuels de diététiques, 

et j’ai finalement écouté mon corps.


Car si l’on tend l’oreille, il nous parle en nous envoyant des signes

à nous de les interpréter convenablement.


Dans quel joli coin de France habitez-vous ?

 

Nous sommes dans la vallée de la Loire, plus précisément en Touraine dans le département de l’Indre-et-Loire (dpt 37), une région où il fait bon vivre, la preuve en est que la cour du roi y a séjourné un bon moment avant de retourner sur Paris.

 

❖ Qu’est ce qui a créé ce déclic et un changement fondamental dans votre alimentation ?

 

Il n’y a pas eu de déclic à proprement dit car je n’étais pas malade, je n’avais pas de baisse de performance sportive, j’ai simplement voulu me nourrir avec ce que la nature me mettait à disposition, le plus simplement du monde.

 

❖ En tant que sportif de haut niveau et champion international comment faites vous pour avoir les nutriments dont vous avez besoin ? Je pense aux protéines, au fer, tout ce qui semble indispensable pour le maintien de votre masse musculaire ?

 

Justement, je ne fais rien, mon corps fait tout, je l’alimente de façon optimale et lui transforme les aliments que je lui ai proposés, pour me maintenir en pleine forme, pourquoi manger des protéines sous forme de muscles animales pour construire les miens, un vache boit-elle du lait pour créer du lait ?

Et bien moi c’est pareil, je laisse mon corps fabriquer mes protéines pour régénérer ma masse musculaire.

❖ Prenez nous des suppléments alimentaires au quotidien ou durant vos courses?

 

Je ne prends rien qui ne soit pas naturel, car les seules choses que mon organisme assimile sont des vitamines simples et disponibles tout de suite.

 

❖ Votre femme et vos enfants ont-ils adopté ce même mode de vie ?

 

Bien sur, nous sommes tous au même régime alimentaire, mes enfants emmènent leur déjeuner à l’école.

Même notre chien mange des aliments propres à ses ancêtres sauvages.


❖ Et les délicieuses gourmandises alors…. Jamais ?

 

Tout est relatif, moi j’appelle une délicieuse gourmandise, une grappe de raisin juteuse sur un pied de vigne, ou alors une poire gorgée de soleil que je vais cueillir directement sur l’arbre et la déguster à même l’échelle qui m’a servi à l’atteindre. 

 

❖ Y-a-t-il des livres qui vous ont accompagné dans cette démarche, des sites ou des émissions télévisées que vous recommanderiez à nos lecteurs?

 

Il n’y a pas de recette ni protocole miracle, comme je le dis en amont, j’ai écouté mon corps, il y a des aliments qui me conviennent parfaitement, ils appartiennent essentiellement au règne végétal, c’est un cheminement lent car il faut enlever, rajouter, modifier son bol alimentaire pour connaître ce qui nous convient .

 

❖ Quel conseil donneriez vous à quelqu’un qui voudrait opter pour ce mode de vie ?

 

Le conseil que je donnerais, est d’avoir confiance en la pachamama  (la terre-mère), elle nous fournie de quoi être en bonne santé physique et mentale, il n’y a plus qu’a se baisser pour ramasser ses offrandes.



Les gourmandises de Toumy

 Je reste toujours proche de la nature

Les potagers en France à cette époque font pale figure face à l'd’apothéose de l'été.

Mais ils nous offrent néanmoins des blettes (photo),choux (photo), carottes,

betteraves, panais , radis noirs et poireaux.

 

Voici la TARTE AUX POIRES maison que les enfants adorent !
Ingrédient pour la pâte brisée 

200gr de poudre d’amande

2 œufs

100 gr de miel

Mélanger l’ensemble et mettre au four à 180° durant 15mn

Ensuite mettre un fond de compote de poire sur la pâté brisée ou de rhubarbe

pour avoir une acidité.

Déposer des poires précuites sur le dessus, saupoudrer de sucre de noix de

Coco et remettre au four à 180° durant 5 mm.

A déguster chaud ou froid selon les goûts. MIAM.


Merci Toumy et succes!

Merci à Toumy pour sa simplicité, et générosité de nous partager son univers. Sa sagesse, tolérance, rigueur, patience et constante bonne humeur nous ont conquis.